Jeudi 19 Octobre 2017
Contrefaçon sur Internet, la high-tech au coeur du problème
Publié le 15 Mars 2010

PriceMinister vient de publier son second bilan européen de la lutte contre la contrefaçon sur Internet. Celui-ci s’appuie sur l’analyse de l’ensemble des détections opérées en 2009 par la Cellule anti-contrefaçon des sites français, britannique et espagnol de PriceMinister.
Selon PriceMinister, en 2009, 99% des cas de produits détectés comme contrefaits n’ont pas été mis en ventre sur les sites. Grâce à des outils procédant en temps réel à l’analyse des comptes utilisateurs et des annonces déposées par les internautes, PriceMinister a pu bloquer les tentatives de ventes de produits contrefaits.


Ainsi, en 2009, PriceMinister a procédé au blocage de 2 661 comptes pour des faits de contrefaçons ou d’atteinte à des réseaux de distribution sélective. Ce chiffre est en progression de 1% par rapport à l’année 2008. Ces blocages ont concernés 242 marques en 2009 et 240 marques en 2008.


En 2009, 63% des produits contrefaits détectés par PriceMinister étaient des articles du secteur de la mode incluant des vêtements, de la maroquinerie, des montres, des parfums et des produits cosmétiques. 29% des produits détectés étaient des articles du secteur high-tech (téléphones portables, baladeurs MP3, logiciels, etc.). Le secteur culturel a représenté 6% des contrefaçons. 2009 fut marquée par une forte progression de la contrefaçon de jeux vidéo (+205%) contre une progression de 8% pour la mode.
2009 fut aussi la première année à voir des jouets contrefaits, produits jusqu’alors non touchés par la contrefaçon dans le secteur des plates-formes de commerce entre internautes.
Les principales augmentations en matière de contrefaçon concernent : Adidas (+210%), Samsung (+205%) et Nintendo (+131%).
Dans le secteur de la mode, 35% des articles contrefaits étaient des vêtements, 23% des articles de sport, 22% du parfum, 9% de la maroquinerie, 8% des accessoires, 2% des montres et 1% des produits d’hygiène.


Au cours de l’année 2009, la contrefaçon de produits high-tech s’est concentrée autour de trois grandes catégories d’articles : les téléphones, les logiciels et les lecteurs.
La contrefaçon des cartes mémoires a subi une baisse de 45%. Par contre, une progression des tentatives de vente de contrefaçon dans le secteur de la téléphonie a été enregistrée avec une représentation de 45% des comptes qui ont fait l’objet d’un blocage dans la catégorie High-tech (contre 34% en 2008).
En 2009, la contrefaçon des produits Apple représentait 41% des comptes bloqués et 27% pour Nokia. Samsung a subit une progression de +294%, Sony Ericsson de +270%, HTC de +217% et Blackberry de 772%.


Tableau des principales marques victimes de contrefaçon en 2009

1 Apple =   11 Ralph Lauren =
2 Parfums =   12 Samsung ++
3 Nike +   13 Playboy -
4 Adidas ++   14 Adobe +
5 Microsoft =   15 Chanel -
6 Nokia =   16 Lacoste +
7 Hello Kitty ++   17 Dolce&Gabbana -
8 Nintendo ++   18 Burberry -
9 Sony -   19 Guess +
10 Diesel +   20 Calvin Klein +
             
Skyscraper-ad



Dans le domaine des jeux vidéo, les produits Nintendo sont les plus contrefaits avec une croissance de +131% en 2009 par rapport à l’année précédente.

Internet reste un fort lieu d’acquisition des contrefaçons par les vendeurs qui, ensuite, tentent de procéder à leur revente sur PriceMinister. En 2009, 84% des vendeurs indiquaient s’être approvisionnés via un site Internet contre 81% en 2008.
37% des vendeurs ont indiqué s’être approvisionnés auprès d’autres plateformes de commerce électronique (contre 41% en 2008). 32% des personnes interrogées ont déclaré s’être procuré le bien directement auprès d’un site chinois, 10% en France, 9% des cadeaux et 12% d’autres sources.

En conclusion, la contrefaçon n’a pas connu de baisse en 2009. Le secteur des produits de haute technologie est en constante progression et pour la seconde année consécutive. Enfin, les cas de contrefaçon susceptibles d’être consultées sur Internet se diversifient et concernent désormais des secteurs comme le jouet jusqu’ici relativement épargné.


Source: ITRnews.com