Samedi 24 Juin 2017
Windows & Office Go Live
Publié le 0 0

Microsoft dévoile son programme Live Software et annonce Windows Live et Office Live, deux déclinaisons de ses logiciels phare – Windows et Office – qui sont proposées sous la forme SaaS (Software as a Service) ou selon l’expression de Microsoft comme des services logiciels en ligne. Disponible au début 2006, Office Live sera proposée en trois versions. Baptisée Office Live Basics, la première comprend un nom de domaine, un site Web et l’espace de stockage correspondant et des outils d’administrations. Cette solution est gratuite et sera rémunérée par la publicité. Un cran au-dessus, Office Essentials comporte en plus des outils de gestion des clients, de projets et de document. Enfin, Office Live Essentials comprend en plus une vingtaine d’applications ainsi que des outils destinés aux utilisateurs distants pour éditer des documents en Word, Excel... Ces deux versions seront payantes.

« Tous les cinq ans, nous analysons notre stratégie et nous faisons un pari sur l’avenir » indiquait Bille Gates lors de la présentation de cette nouvelle offre. Microsoft a déjà du modèle ASP (Application Service Provider), mais dans des termes relativement évasifs. Depuis quelques mois, Steve Ballmer ne se lasse pas de déclarer que les douze mois à venir seront sans doute la période la plus intense depuis la création de la société en énumérant tous les nouveaux produits à venir. Mais jamais, n’avait été évoqué la possibilité de proposer du logiciel de cette nouvelle façon, c’est-à-dire comme un service. Nombre de ces services sont basés sur la technologie AJAX.

Il y a tout juste dix ans, Microsoft qui ne représentait qu’un chiffre d’affaires de 3,7 milliards (moins de dix fois moins qu’en 2005), finalement moins que Google sur l’exercice en cours, avait raté le phénomène Internet. Les feux médiatiques étaient tournés vers la jeune start up Netscape qui avait réussi à s’imposer sur le marché des navigateurs Web et pouvait représenter un danger en s’emparant du poste client. En l’espace de quelques mois, la firme de Bill Gates a sorti Internet Explorer et repris rapidement l’avantage.

Dix ans plus tard, un phénomène comparable est en train de se reproduire avec Google. A la différence près qu’Internet entre temps a tout changé. « Si tu ne vas pas à Internet, Internet ira à toi, » pourrait-on dire en s’inspirant de la fameuse formule du Roman Le Bossu. Certes Microsoft est un éléphant de 40 milliards de dollars de chiffre d’affaires, mais Google qui dépassera sans doute les 6 milliards de dollars est « un gros morceau » certainement plus menaçant que n’était Netscape il y a dix ans et qui a une emprise forte sur le poste de travail, des compétences et des moyens financiers.

Depuis quelques mois, Google annonce régulièrement de nouveaux services. Plus récemment, Google et Sun ont fait d’une alliance technologique dont le contenu est resté plutôt vague, mais qui va certainement dans le même sens. En faisant cette annonce stratégique, Microsoft entend reprendre l’avantage et marquer son propre tempo. Autre avantage sur Google, Microsoft est aussi largement présent sur les mobiles dont le rôle va aller croissant.

Ces annonces ne sont pas sans poser d’autres questions. A terme, les services logiciels vont-ils remplacer les logiciels traditionnels payants achetés sur CD-ROM ou téléchargés ? Le modèle Open Source avait ouvert une voie un peu différente dans la mesure où le coût du logiciel est très faible et qu’il est accompagné par des services rémunérés sous forme d’abonnements. A quelle vitesse, vont-ils s’imposer ? Le modèle ASP n’est pas vraiment nouveau et ne représente encore qu’une faible partie du marché des logiciels. Même si certains sociétés comme Salesforce.com constituent de véritables success stories. L’appellation SaaS aurait-elle été proposé pour faire oublier ce demi-échec ?

Autre question, que deviennent les distributeurs de Microsoft dans ce nouveau modèle et quel est leur rôle ? Et d’ailleurs, lors de la dernière convention mondiale des partenaires qui s’est tenue en juillet dernier à Minneapolis et où se sont regroupés plus de 6000 partenaires, aucune communication n’avait été faite alors. Etait-ce parce que la stratégie « Live » n’existait pas encore ? Ou parce qu’elle pose un problème à terme vis-à-vis du réseau de distribution ? « Il est vrai qu’à long terme, nous serons tous morts », avait déclaré en son temps l’économiste Keynes.

Les talents sont tournés vers Google
Google attire les talents

L’alliance Sun/Google
Google fait alliance avec Sun

Détails sur la technologie AJAX
La technologie AJAX

__________________
Zoom sur Windows Live et Office Live

Windows Live
Windows Life est un ensemble de services et de logiciels – dont la première vague est déjà disponible en phase bêta - censés faciliter la gestion et la création de leurs activités. Ces outils dont les premiers reprennent des outils existants sont classés en quatre rubriques :
§ Trouver et organiser les données :
- Live.com est un portail personnalisable permettant à l’utilisateur de créer sa propre interface de travail ;
- Windows Live Search : un moteur qui sera disponible début 2006 à la fois sur le poste de travail et le Web ;

§ Gérer les communications - Windows Live Mail : service de messagerie amené à remplacer hotmail. Les utilisateurs hotmail pour migrer sans avoir à modifier leurs données d’identification ;
- Windows Live Messenger : service de messagerie instantanée ;
- Windows Life Favorites : services de favoris
- Windows Live for mobiles : possibilité d’accéder aux mêmes services qu’avec un PC ;

§ Explorer - Social Networking qui offre notamment une gestion unifiée des centres de contacts
- Windows Life Spaces : une évolution du service existant MSN Spaces

§ Protection et Performance - Windows Life Safety Center : un site proposant des services permettant par exemple de scanner un PC et éventuellement de le « nettoyer »
- Windows OneCare Live : protège des virus et autres logiciels malicieux et garantit que le PC est à jour en permanence ; comprendra aussi des services de sauvegarde
- Integrated Protection : filtre pour se prémunir du phishing, du spamming...

Office Live
Office Live est destiné aux PME et aux particuliers
Office Live est proposé en trois déclinaisons :
- Office Live Basics : version gratuite financée par la publicité comportant un nom de domaine, un site Web avec 30 Mo de stockage, 5 comptes de messagerie, un outil WYSIWYG de conception d’un site et des outils de mesure de trafic. A noter que Microsoft possède désormais sa propre technologie de liens publicitaires et n’est plus dépendant de Overture, aujourd’hui détenu par Yahoo.

- Office Live Essentials : nom de domaine, 50 comptes de messagerie, un outil de conception Web et le support de Frontpage pour des conceptions avancées, des outils d’analyse de trafic, et un ensemble d’applications hébergées pour la gestion de la relation client, de projet et de données. Ces services peuvent fonctionner de manière indépendante ou être améliorés avec les logiciels tels que Live Meeting ou Office Small Business Edition.

- Office Life Collaboration : cette version comprend en plus des outils de gestion hébergés et administrés par Microsoft.